Cécile Kyenge

Cecile Kyenge

Ancienne ministre italienne de l’intégration, Cécile Kyenge est membre depuis 2014 du Parlement européen. En tant que députée européenne, elle est membre du groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D), de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) et de la commission du développement (DEVE). Elle est également vice-présidente de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE et membre de la délégation aux relations avec le Parlement panafricain. Elle est coprésidente de l’intergroupe « Antiracisme et diversité » (ARDI) du Parlement européen. Elle a été co-rapporteure pour le rapport du Parlement européen sur « la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche holistique de la migration ». En 2015, 2016 et 2018, elle a été nommée observateure en chef des missions d’observation électorale de l’UE au Burkina Faso, en Zambie et au Mali. Elle a également fait partie de la délégation du Parlement européen pour les missions d’observation électorale de l’UE au Nigeria, en Haïti, au Gabon et en Gambie.

En mars 2020, elle est retournée en Italie en tant que médecin volontaire pour aider son pays à lutter contre la pandémie de Covid-19. Elle travaille dans les unités spéciales de surveillance, de suivi et d’assistance aux patients dans le nord de l’Italie. Entre-temps, elle a obtenu un poste d’enseignante à l’université de Pennsylvanie, où elle espère commencer à travailler dès que la pandémie sera terminée.