Déclaration de vision, d’intention et de principe

Photo par Sofia Yala N’Lolo – sous license CC BY-NC-ND 2.0

Nous abordons la conférence 2021 du Réseau Afro-Européen, «Défis intersectionnels dans les communautés afro-européennes» se tenant à Bruxelles comme un espace académique, militant et intellectuel centré sur la noirceur (blackness) – portant notamment mais de manière non exclusive, sur l’identité noire, l’art noir, la politique noire et la lutte noire. Nous souhaitons articuler clairement le cadre de nos valeurs et de notre vision pour le déroulement de cette conférence.

Il s’agit d’une conférence pour, par et avec les Afro-Européen.nes[1]

  • avec la contribution de leurs allié.es ;
  • en dialogue avec d’autres groupes marginalisés.

En tant qu’organisateurs, nous souhaitons centrer la conférence autour de ce qui suit, à savoir :

  • l’intersectionnalité, aussi bien au niveau du contenu que de la structure de laconférence. Nous affirmons l’importance de comprendre la multi-dimensionnalité del’identité ainsi que les intersections entre la «race», l’ethnicité et les autres marqueursd’identité ;
  • la solidarité, en termes de connexion entre les un.es et les autres et de soutien auxluttes des un.es et des autres ;
  • la conscience de soi, en termes de réflexion des participant.es concernant leurs proprespositions épistémologiques ;
  • la durabilité, concernant les ressources que nous utilisons tou.te.s lors de la conférenceet au-delà.

En tant qu’organisateur.rices de la conférence, nous souhaitons aussi établir les lignesdirectrices des interactions et de la communication, à savoir:

  • Respectez les limites des autres participant.es à la conférence.
  • Ne faites pas de suppositions sur la façon dont les gens peuvent ou non s’identifier.
  • Contestez les idées, et non les personnes. Cette conférence doit être un espace dedialogue constructif et de désaccord, et non un lieu d’attaques personnelles.
  • Acceptez les critiques constructives. Nous sommes tou.te.s inscrits dans un travail encours
  • N’oubliez pas d’écouter. Tout ne tourne pas autour de vous !
  • Reconnaissez qu’être un.e allié.e exige du travail.
  • Soyez attentif au travail des autres, qu’il soit émotionnel, mental, physique ou autre.

[1]Sur la terminologie : Nous entendons par Afro-Européen.nes ou Noir.es Européen.nes lespersonnes d’ascendance africaine vivant en Europe, «les personnes noires nées ou élevées en Europe ou ayant une citoyenneté européenne» (Réseau européen contre le racisme d’ENAR.2013. Document de politique générale sur les personnes d’origine africaine et les Noirs européens, p. 8), et les personnes racisées comme Noir.es en Europe. Nous souscrivons également à la définition du groupe de travail des Nations Unies sur les personnes d’ascendance africaine : «Les personnes d’ascendance africaine peuvent être définies commeles descendants des victimes africaines de la traite transatlantique des esclaves, (…) lesAfricains et leurs descendants qui, après l’indépendance de leur pays, ont émigré ou sontallées travailler en Europe, au Canada et au Moyen-Orient (Groupe de travail des NationsUnies sur les personnes d’ascendance africaine. Identification et définition des personnesd’ascendance africaine et comment la discrimination raciale à leur égard se manifeste dansdiverses régions, E/CN.4/2003/WG.20/WP.3).